Recevez Notre Newsletter | Devenir membre

Abonnement newsletter

 

Abonnez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez
par e-mail en avant-première les dernières nouvelles sur la vie du réseau.

Ou
Utilisez cette partie si vous voulez vous désinscrire de la newsletter.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné ou votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.

Mot de passe oublié?

imgBanner1.png

Conférence : Claude Shannon et la théorie de l’information - la force d’une idée simple

Emplacement: Pékin
Lieu: Salle de conférence au premier étage, Musée des sciences et des technologies de Chine 5, Bei Chen Dong Lu, Chaoyang, Pékin
Date samedi, 24/09/2016 - 10:00

Professeur émérite à l’Université Paris VII - Denis Diderot et créateur avec Jacques Laskar de l’équipe Astronomie et Systèmes Dynamiques à l’Institut de mécanique céleste (IMCCE) de l’Observatoire de Paris. Spécialiste de Systèmes dynamiques et du Problème des 3 corps (pour les curieux, l’un de ses travaux est mentionné à la page 146 du roman San Ti de Cixin Liu). Vient régulièrement en Chine et a dirigé les thèses de deux mathématiciens chinois.

 

1948 est une grande année aux “Bell Labs” : John Bardeen, Walter Brattain et William Shockley montrent à leurs collègues le premier transistor et Claude Shannon publie A Mathematical Theory of Communication. Issu de recherches faites pendant la guerre sur la cryptographie, ce travail purement théorique est à l’origine de la Théorie de l’information sans laquelle notre monde de communications numériques serait inconcevable.

 

Alain Chenciner expliquera comment Shannon propose de mesurer la quantité d’information contenue dans une source de message (son entropie H) et comment on peut la comparer à la capacité C d’un canal de transmission par lequel on souhaite l’adresser à un interlocuteur. Il montrera que la condition H<C (limite de Shannon) est nécessaire pour que le message puisse être transmis sans perte d’information. Il expliquera aussi comment Shannon montre que, si H<C, il est possible en théorie de coder le message de façon à rendre arbitrairement petite la probabilité d'une erreur de transmission par un canal bruité

 

Restée longtemps théorique, la limite de Shannon (débit théorique maximal de transfert d'information sur un canal de transmission) est pratiquement atteinte par les turbocodes développés dans les années 1990 par Claude Berrou et son équipe, et utilisés aujourd’hui dans les sondes spatiales et les réseaux 4G.

 

Inscription

Evénement sur inscription, veuillez envoyer un e-mail à : [email protected]

Vous receverez un mail de confirmation pour inscription