Recevez Notre Newsletter | Devenir membre

Abonnement newsletter

 

Abonnez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez
par e-mail en avant-première les dernières nouvelles sur la vie du réseau.

Ou
Utilisez cette partie si vous voulez vous désinscrire de la newsletter.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné ou votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.

Mot de passe oublié?

imgBanner1.png

4e Mois Franco-Chinois de l'Environnement, Jackie Chan, Jean Nouvel, Tan Dun et beaucoup d'autres !

Emplacement: Chine
|
16 Sep

Rendez-vous cet automne pour le 4ème Mois franco-chinois de l’environnement ! Ce festival pluridisciplinaire dédié à la cause environnementale se déroulera du 16 septembre au 18 octobre 2017. Expositions, projections de films, ateliers, conférences et rencontres… cette édition est consacrée au thème des mutations urbaines, avec plus de 80 événements dans 18 villes chinoises.

 

Découvrir les highlights en vidéo : http://v.youku.com/v_show/id_XMjk5NzU5NTAzMg==.html

Tout le monde connaît Jackie Chan en star internationale du kung-fu, mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il est un fervent défenseur du « zéro déchet » et de la cause environnementale en Chine ! Il soutient la 4ème édition du Mois franco-chinois de l’environnement (MFCE), consacrée aux mutations urbaines.

 

Aujourd’hui en Chine, une personne sur deux vit en zone urbaine, alors que le taux d’urbanisation en 1960 était de 16% ! A ce rythme, les urbains seront 70% en 2030. La gestion durable des villes est l’un des principaux défis en Chine.

 

En Chine comme en France, les solutions d’adaptation et d’atténuation du changement climatique sont nombreuses et s’expérimentent un peu partout : toits verts, jardins potagers, éco-quartiers, villes durables… Parce que les territoires urbains sont responsables pour plus des deux tiers de la consommation mondiale d’énergie et de plus de 70% des émissions de carbone, associer climat, ville et nature constitue aujourd’hui une nécessité pour assurer un avenir aux générations futures. Les mutations de la ville moderne sont également le terreau d’inspiration inépuisable de nos artistes !

 

Ainsi, du 16 septembre au 18 octobre 2017, le Mois franco-chinois de l’environnement invite scientifiques, intellectuels, cinéastes, artistes, décideurs politiques et praticiens des questions environnementales, chinois et français, à échanger et rencontrer le public de 18 villes chinoises.

 

Plus de 80 expositions, projections de films, ciné-concert, ateliers artistiques, conférences-débats, rencontres… Au programme :

Une rencontre entre l’architecte français Jean Nouvel (Prix Pritzker 2008, qui construira en Chine le nouveau NAMOC – musée national d’art à Pékin et The Artists’ Garden à Qingdao) et le compositeur chinois Tan Dun (auteur de la bande originale de Tigre et Dragon et Hero, compositeur d’une « musique organique » jouée sur des instruments faits de papier, de pierre et d’eau) inaugure le festival à Shanghai le 16 septembre ;

 

L’exposition Paris +2°C (Canton, Shenzhen, Changchun, Chengdu et Wuhan) : partant de l’hypothèse d’une augmentation des températures de 2°C à Paris en 2100, le collectif d’architectes ET ALORS a imaginé un Paris du futur qui s’adapterait au dérèglement climatique de façon positive et inventive ;

Paris, Mexico, Sydney, Helsinki… et maintenant Harbin, Chongqing,  Shanghai, Wuhan et Changsha grâce à notre fidèle mécène culturel Better Life group ! Au gré de ses voyages, le plasticien Olivier Grossetête imagine de gigantesques sculptures en carton d’emballage, conçues pour chaque lieu, à la construction desquelles le public est invité à participer !

Avec l’exposition Plug-In City à Shenyang, Pékin et Canton, le photographe et designer industriel Alain Bublex livre sa vision de la ville comme un organisme extensible et mobile, où quartiers et habitations pourraient se brancher et se débrancher selon les besoins de la communauté ;

L’artiste Du Zhenjun compose dans la série Babel une cité planétaire inquiétante à partir d’images glanées sur Internet (exposition au Temple à Pékin) ;

 

La ville sert également de source d’inspiration aux street-artists, comme Ludo, dont les créatures végétalo-robotiques peuplent les murs des quartiers en construction de villes et villages chinois, avec le soutien de la Fondation Tencent (exposition Ephemera à Canton), et Seth, qui a réalisé des fresques avec les habitants de Fengjing, un village proche de Shanghai ;

 

La diffusion de six films liés à l’environnement dans un réseau de salles installées dans les universités de 18 villes de Chine : L’Odyssée (Jérôme Salle), Brise-Glace (Jean Rouch), Le roi et l’oiseau (Paul Grimault), Aquarius (Kleber Mendonça), Gus petit oiseau, grand voyage (Christian De Vita), Il était une forêt (Luc Jacquet) ;

Des projections en présence du réalisateur Jérôme Salle de L’Odyssée, biopic sur le Commandant Cousteau, figure pionnière de la découverte des fonds marins, avec les stars Lambert Wilson (Matrix), Audrey Tautou (Amélie Poulain), et Pierre Niney (Yves Saint Laurent) ;

 

Les enfants ne seront pas oubliés, avec des programmes spécialement pensés pour eux, comme le spectacle bilingue Bienvenue dans ta ville! par les conteurs Abdellatif Targhaoui et Lin Lin, et des ateliers de tri et recyclage de déchets ;

Brice Lalonde, ancien ministre de l’Environnement et Conseiller auprès des Nations Unies pour le développement durable, actuel président de l’Académie de l’Eau, interviendra sur la gestion de l’eau en ville dans des universités à Pékin (notamment à la prestigieuse Tsinghua University, avec le soutien de Suez), Chengdu et Shenyang ;

 

Un programme riche en conférences, séminaires et tables-rondes dans toute la Chine, autour de questions variées : la gestion écologique des espaces verts et l’agriculture urbaine, les enjeux et innovations de l’éco-construction – avec notamment un colloque organisé par notre mécène Broad Air à Changsha – la mobilité douce, l’aménagement urbain durable, la réconciliation entre écologie et économie, la qualité de vie dans les villes, la surveillance sismique en zone urbaine, les liens entre mode et mutations urbaines, mais aussi le droit de  l’environnement ;

 

Le secteur de la coopération universitaire organisera des séances d’information sur les études en France dans les domaines de l’environnement, de l’architecture et de l’urbanisme ;

 

Et pour aller plus loin, la sortie de la collection « Développement en vert » de l’éditeur CLAP (China Literature and Art Publishing) qui comprendra 40 ouvrages français de référence sur l’environnement traduits en chinois, de Pierre Rabhi à Nicolas Hulot, en passant par Patrick de Wever et Emmanuel Delannoy.

Plusieurs programmes du festival seront diffusés en livestreaming sur les plateformes de nos partenaires NetEase, Yiciyuan, UED et Youxiang.

 

Du 1er septembre au 1er octobre, l’application d’actualités NetEase (100 millions d’utilisateurs par mois) organise dans le cadre du MFCE un concours photo ayant pour thème « Photographie ta ville qui change ».

 

Le gagnant se verra décerner un prix lors de la soirée de clôture du festival, une projection en avant-première de L’Odyssée le 13 octobre à Pékin, par la marraine du MFCE et présidente du jury du concours, Anaïs Martane, photographe et productrice ayant grandi à Nice, installée en Chine depuis 15 ans, engagée pour la protection de la biodiversité dans les fonds marins et l’éducation des enfants à la protection de l’environnement aux côtés de son mari, l’acteur Liu Ye.

 

Partenaires de l’évènement, les vélos en libre-service OFO offriront enfin un mois d’utilisation de leurs services au public du Mois franco-chinois de l’environnement. Retrouvez tous les détails de l’offre sur notre compte WeChat et sur http://bit.ly/2wRkCTY.